LE GÉNOCIDE JUIF

 

 

Des juifs capturés dans le ghetto de Varsovie partent pour un camp d’extermination, en 1943.

 

A propos de la liberté

"Le monde ne sera sauvé, s'il peut l'être, que par des "insoumis". Sans eux, c'en est fait de notre civilisation, de notre culture, de ce que nous aimions et qui donnait à notre présence sur terre une justification secrète." André Gide

 

VEILLE DE PLANÈTE LIBERTÉS

 

pour ne pas les oublier

La responsabilité des États

JOURNALISTES ASSASSINES

Journalistes et travailleurs des médias assassinés

ACTES EXEMPLAIRES

Combats pour la conquête des libertés

Documentaires, films

Droits de l'homme et organisations internationales

TEXTES FONDATEURS DES Droits de l'homme

ONG. Institutions nationales et internationales

La Cour Pénale Internationale

Crimes contre l'humanité

La peine de mort DANS LE MONDE

RÉVOLTES ET RÉVOLUTIONS

Les grandes contestations de l'Histoire

La révolte de Prométhée

Le procès de Dieu

Spartacus : l'esclave révolté.

Délivrer l'humanité des terreurs religieuses : Lucrèce

Épicure : la sagesse comme contestation

La contestation du romantisme

Les géants de 1789

L'ère des Lumières : contestation des humanistes, des libertins, des encyclopédistes

Utopie libertaire et anarchisme métaphysique

Dissidence Résistance Esclavage Réfugiés

De la dissidence

Les camps de travail

Exil et réfugiés

Histoire de l'esclavage

De la torture

La Résistance

 DICTATURES DU XXe SIÈCLE

Le temps des dictatures

Dictature hitlérienne

Staline, le règne de la terreur sur la Russie

La dictature Mussolinienne

Franco et la guerre civile espagnole

Le totalitarisme du Grand Timonier

Le coup d'État des colonels grecs

Les juntes militaires en Amérique du sud dans les années 1970

LE PHÉNOMÈNE GÉNOCIDAIRE

Vingtième siècle : le siècle du génocide

Commentaires sur le phénomène génocidaire

Prévention des génocides

Famines : une forme de génocide

Enfants victimes de génocide

Le viol au service du génocide

Eugénisme et génocide

Génocide nucléaire

Psychologie et psychosociologie du génocide

LES PRINCIPAUX GÉNOCIDES

Le génocide arménien

Génocides en Union soviétique

Le génocide juif

Le génocide cambodgien

Le génocide rwandais

MASSACRES GÉNOCIDAIRES DANS LE MONDE

Massacres génocidaires

Peuples indigènes : victimes de génocide

Le massacre génocidaire des Tsiganes

La destruction des Aborigènes d'Australie et de Tasmanie

Massacres génocidaires amérindiens

La destruction des Indiens d'Amérique du Nord

Massacres génocidaires en Chine

Massacres génocidaires au Tibet

Timor-Oriental : la logique génocidaire de l'Indonésie

Nigéria : conflits génocidaires, le drame biafrais

L'Inde, Bangladesh, Pakistan, violences croisées

Soudan : guerre civile de forme génocidaire. Massacres de masse au Darfour

Nettoyage ethnique et génocide en Bosnie et en Croatie

Documentaires, Films : génocides et massacres génocidaires

AUTEURS ET PENSEURS DE  LA LIBERTÉ

Textes sur la liberté

Citations sur la liberté

ART ET LIBERTES

Guernica : une oeuvre puissante à portée universelle

George Orwell : 1984

Metropolis : un film d'un intérêt universel

La liberté en poésie

DROITS DES ANIMAUX

Déclaration universelle des droits des animaux

ACTIONS ET ASSOCIATIONS

 

(Les liens en lettres capitales de cette couleur,  sur cette page d' ACCUEIL correspondent à des portails internes)

 © Copyright 2010 " Planète Libertés".

Tous droits réservés

Contact

  © Planète Libertés

 

 

"De 1941 à 1945, on estime que 5 100 000 personnes, sans distinction d'âge, de sexe et de religion, furent assassinées pour la seule raison qu'elles étaient considérées comme juives par L' État nazi et que, comme telles, elles constituaient une menace mortelle pour la race aryenne. Ce chiffre représentait alors les deux tiers de la population juive d'Europe et le tiers du peuple juif tout entier. "L' État criminel" . Les Génocides au XXe siècle. Yves Ternon. Seuil.  

CHRONOLOGIE DE LA DEPORTATION, La mise en place du génocide juif

chronologie de 1933 à 1946

Le mobile : " Le nazisme était une énigme et un cauchemar, mais la clé de tous les aspects de cette énigme est le dogme nazi de la race ". (Joseph Tenenbaum)

Herschel Grynszpan, jeune juif polonais, assassina en 1938, le conseiller de l'ambassade d'Allemagne à Paris. Cet homicide fut utilisé comme prétexte par Hitler pour lancer contre les juifs des opérations de grande envergure qui aboutiront, trois jours plus tard, à la "Nuit de Cristal". Herschel Grynszpan

 "La Nuit de Cristal (en allemand Reichskristallnacht) est le nom donné à des actes de violence qui ont eu lieu durant la nuit du 9 au 10 Novembre 1938 en Allemagne, alors sous le Troisième Reich. Il s'agit de pogroms, de destructions de synagogues, de magasins, de lieux d'habitations et d'agressions contre des personnes identifiées comme juifs.

           9 novembre 1938 : La Nuit de Cristal

  La nuit de cristal

" Je ne  veux pas repenser au passé, car il a perdu tout son sens. Le monde n'a rien appris, les bouchers, les victimes, les témoins non plus. Notre époque est une danse de la mort, et rares sont ceux qui en comprennent la cadence inquiétante. Chacun tournoie dans la confusion, sans voir l'abîme." Lagi Ballestrem-Solf, opposante courageuse au nazisme.

Karl Hofer, Prisonniers, 1933

Shoah,la genèse de la décision

La villa Marlier

La Conférence de Wannsee : La solution finale

Le 20 janvier 1942, quinze hauts fonctionnaires de l’administration ministérielle et de la S.S. négocièrent, sous l’égide de Reinhard Heydrich, chef de l’Office central de la sécurité du Reich, la réalisation technique d’une décision déjà prise : la déportation des juifs d’Europe vers l’est et leur exécution.

Maison de la Conférence de Wannsee. Mémorial et centre pédagogique.

 

Reinhard Heydrich, chef de la SD (Service de sécurité) et gouverneur nazi de la Bohème et de la Moravie, organisa le 20 janvier 1942, la Conférence de Wannsee

   De la solution finale

   La solution finale

        

Des personnes rassemblées autour d’une tranchée étroite pleurent leurs morts tandis que les cercueils des victimes du pogrom sont mis dans une fosse commune, après le service de cet enterrement de masse. Kielce, Pologne, après le 4 juillet 1946. Wide World Photo

Les progroms

Histoire des juifs en Pologne

Les Einsatzgruppen :Unités mobiles d'extermination

Les ghettos

Le ghetto de Varsovie

Article sur le ghetto de Varsovie

Le soulèvement du ghetto de Varsovie

 Enfants mangeant dans les rues du ghetto de Varsovie. Varsovie, Pologne, entre 1940 et 1943. United States Holocaust Memorial Museum

L'Holocauste

       

Les camps nazis

Auschwitz : " Les profondeurs de l'abîme"

 Auschwitz

"L'album d’Auschwitz” est considéré comme étant la seule évidence visuelle du processus d’extermination mis en place dans le camp d’Auschwitz-Birkenau (Pologne).
Cet album est unique : il n’y a pas d’équivalent de la sorte dans le monde. Il illustre, à l’aide d’environ deux cents photos, le processus d’arrivée, “la sélection”, la confiscation des biens et la préparation en vue de l’extermination d’un convoi juif à Auschwitz - Birkenau.

Association fonds mémoire Auschwitz

         

  Rare photo prise à Auschwitz

Encyclopédie multimédia de la Shoah

Fondation pour la mémoire de la Shoah

Des fours crématoires à Majdanek, le 23 juillet 1944

Site sur les commandos des fours crématoires

Mémoire juive et éducation

Le site du mémorial de la Shoah

 Le nombre de victimes de la Shoah : 

De 1941 à 1945, plus de 5 millions de Juifs – hommes, femmes, enfants - ont été assassinés.

 Enseigner l'holocauste au XXI e siècle

Musée de la tolérance de Simon Wiesenthal

Centre Simon Wiesenthal Europe

Site d'introduction à l'histoire de la Shoah

"Le grenier de Sarah" est un site d'introduction  à l'histoire de la Shoah, conçu spécifiquement pour les enfants de l'école primaire, et plus particulièrement pour les 8-11 ans.

Bibliographie, historiographie  de la Shoah

Témoignages de victimes autour d'Auschwitz et  de la Shoah

 Bibliographie Shoah

Bibliographie Génocide juif : à suivre ...

FILMS, VIDEOS, DOCUMENTAIRES

Association Fonds mémoire d'Auschwitz : Liste des films et documentaires sur le génocide et la période du nazisme 

Documentaire à visionner. Libération de Majdanek. Pologne, Juillet 1944

Documentaire Libération d'Auschwitz,Pologne 1945

Documentaire Libération d'Auschwitz

Documentaire Libération d'Auschwitz

   

 Des déportés juifs descendent du train, à Auschwitz-Birkenau

Documentaire : Les Einsatzgruppen (Unités mobiles d'extermination)

Mémorial de la Shoah. Conférences Vidéos  «  Témoignages et parcours individuels »

  

Conférence vidéo : la destruction des juifs d'Europe par Raul Hilberg

Conférence vidéo avec Claude Lanzmann

 Conférence vidéo : purifier et détruire. Usages politiques des massacres et génocides

Conférence vidéo : le sonderkommando d'Auschwitz. Témoignage.

 

Conférence vidéo" Récits et journaux intimes dans le ghetto de Varsovie".

Conférence vidéo "Présentation d'ouvrage : Sonderkommando "Dans l'enfer des chambres à gaz" de Shlomo Venezia

Conférence vidéo : Introduction du cycle par Yves Ternon, suivie de Négation et révision par Henry Rousso

 

Le Pianiste (The Pianist, 2002) de Roman Polanski .

 

La Liste de Schindler (Schindler's List) de Steven Spielberg(1993) .

 

Amen (2002) de Costa-Gavras .

 

Shoah (1985) de Claude Lanzmann .

 

Nuit et brouillard d'Alain Resnais (1955) .

 

 "Au nom de tous les miens" de Robert Enrico

___________________

Enfants juifs à Auschwitz -Birkenau

LES "ENFANTS DU CHEMIN NOIR" 

" Nous marchions sous un soleil ardent dans un champ où le lupin poussait dru. Le bruissement des feuilles mortes et le craquement des cosses se fondaient en un son triste, presque mélodieux. Décoiffant sa tête chenue et tremblante, notre vieux guide s'est signé et a dit :

 - Vous marchez sur des tombes.

Nous marchions sur la terre du camp de la mort de Treblinka où les allemands acheminaient les Juifs de tous les coins d'Europe et des territoires occupés de l'URSS. 

 Ici, les Allemands ont exécuté des millions de gens. Un chemin noir, terrible, fend les champs de Treblinka : noir parce que recouvert de cendres humaines sur une distance de trois kilomètres.

Des tonnes de cendre arrivaient dans des chariots. Des enfants prisonniers de onze à treize ans, l'étalaient sur la route. On les appelait : les "enfants du chemin noir".

Par une journée gelée de février 1943, un convoi de marchandises, avait amené au camp de la mort de Treblinka, entre autres "passagers", soixante garçons. C'étaient des enfants Juifs, de Varsovie, Vilnius, Grodno, Bialystok et Brest. A la descente du convoi, on les avait séparés de leur famille ; les adultes allaient au camp de la mort, et les garçons au "camp de travail".

Le Hauptsurmführer  Van Eipen, Allemand de Hollande  chef de ce camp, a pensé qu'il trouverait toujours le temps d'exterminer ces garçons et qu'il valait mieux, en attendant, les faire travailler. Aussi a-t-il donné l'ordre à l' Untersturrmführer Fritz Preifi de les prendre sous son commandement.

 Preifi a sélectionné seize petits parmi les plus chétifs, cachectiques, bleuis par le gel, et les a confiés au borgne Swiderski. 

Le borgne  Swiderski avait vécu naguère à Odessa, mêlé à de sombres affaires. Au camp, c'était le "spécialiste du marteau".

Après avoir aligné les enfants, Swiderski a sorti un marteau de sa ceinture puis, crachant dessus comme un menuisier avant d'enfoncer un clou, a entrepris de les tuer par des coups portés entre les deux yeux. Les corps fragiles s'effondraient sur la terre gelée. Rapidement, facilement, la vie s'éteignait en eux. Les garçons sanglotaient avec retenue. Et c'était plus terrible encore qu'une plainte à gorge déployée. Les prisonniers adultes, qui avaient vu mille et mille morts, se cachaient les yeux de la main. Un petit garçon roux aux yeux bleus, les cheveux frisés couleur de cuivre doré, a protesté :

 - C'est une mauvaise mort. Vous feriez mieux de nous fusiller.

 - Vous fusillez ? a répété Swiderski en montrant son oeil aveugle, le droit, je ne sais pas viser.

Il a levé le marteau pour tuer le garçon roux, mais Preifi a arrêté le bourreau. Et le garçon roux est sorti des rangs.                               

Extrait de l'ouvrage " Le livre noir" Textes et témoignages réunis par Ilya Ehrenbourg et Vassili Grossman. Solin / Actes Sud.1995.

"Le Livre Noir" sur l'extermination scélérate des juifs par les envahisseurs fascistes allemands dans les régions provisoirement occupées de l'URSS et dans les camps d'extermination en Pologne pendant la guerre de 1941-1945.

______________________

Commentaires sur le phénomène génocidaire

Les crimes contre l'humanité

Prévention des génocides

Eugénisme et génocide

Psychologie et psychosociologie du génocide

_______________

Actualisation des liens le 18/03/2014

Retour à la page d'accueil